Salle de concert : « laissez nous faucher et moissonner tranquille ! »

Sur Facebook on trouve de très nombreux groupes dĂ©diĂ©s Ă  des salles de concert, de spectacle, et autres discothèques. Ils permettent aux habituĂ©s de ce type d’endroit de se tenir au courant des soirĂ©es Ă  venir, de discuter entre eux et pourquoi pas faire de nouvelles connaissances autour de passions communes.

991245e27665dc79ccfe328d186761ff

Ces personnes sont particulièrement exposĂ©es Ă  un traumatisme auditif, puisqu’elles frĂ©quentent très rĂ©gulièrement des endroits oĂą le son est passablement Ă©levĂ©. Et potentiellement dangereux.

Partant du principe que la plupart des internautes qui atterrissent sur mon blog y parviennent par des moteurs de recherches suivant des requĂŞtes du type acouphènes, hyperacousie, traumatisme auditif, concert, guĂ©rir, traitement, soigner, etc. (donc a priori des personnes dĂ©jĂ  touchĂ©es, ou a minima au courant du danger), et suivant l’idĂ©e qu’il est toujours prĂ©fĂ©rable de prĂ©venir que de guĂ©rir – Ă  plus forte raison lorsque on ne peut pas guĂ©rir -, je me suis donc dĂ©cidĂ© Ă  poster un message de prĂ©vention sur certains de ces groupes.

Rien d’alarmiste Ă  mon sens, et surtout pas dans l’idĂ©e de culpabiliser qui que ce soit.

Voici le texte en question :

Acouphène
Concert, traumatisme auditif, acouphènes… oreilles bouchĂ©es, hyperacousie, douleurs chroniques… dĂ©pression… chĂ´mage… et au loin, le soleil…

Les concerts c’est bon, les concerts c’est bien, mais ça peut aussi ĂŞtre dangereux !

Si j’avais Ă©tĂ© prĂ©venu un tant soit peu il y a cinq ans de cela, je n’aurais certainement pas vĂ©cu l’enfer que j’ai traversĂ© – et traverse encore, sans en voir le bout…

Alors, prenez quelques minutes pour lire ces quelques pages et si vous n’avez pas le temps, un message Ă  retenir :
en concert aussi, sortez couverts !

J’avais Ă©galement rajoutĂ© une phrase pour les discothèques, selon les endroits oĂą je dĂ©posais mes petites pierres.

A lire aussi :  ebay : Vente de charitĂ© pour un traitement contre les acouphènes

J’avoue ne pas m’ĂŞtre bercĂ© d’illusions : certains groupes allaient de toute Ă©vidence supprimer mon message, le jugeant contraire Ă  leur business – l’ironie Ă©tant que, lorsque l’on frĂ©quente ce milieu comme cela a Ă©tĂ© mon cas durant quelques temps, on sait Ă  quel point la proportion de gens d’extrĂŞme-gauche ou qui se prĂ©tendent d’extrĂŞme-gauche, donneurs de leçons patentĂ©s et opposants pantouflards Ă  l’Ă©conomie de marchĂ©, est Ă©levĂ©e. Tant qu’il s’agit de vendre des armes ou du yaourt, c’est le Mal. Mais qu’on nous laisse raver en paix – et que tourne la presse Ă  billets !

Malheureusement, cela a dépassé toutes mes craintes : la quasi-totalité de mes messages ont été supprimés dans les heures ou les jours qui ont suivi leur publication.

Heureusement, il semble que certains soit disposĂ©s Ă  le conserver – point amusant, la salle dans laquelle j’ai Ă©tĂ© victime du traumatisme en fait partie !

Ils ne me liront probablement pas, mais je tiens Ă  les en remercier, car cela sauvera certainement quelques spectateurs. Et puis,je n’ai pas dit mon dernier mot…

(normalement les mĂ©chants Schtroumpfs ce sont les Schtroumpfs noirs, mais attention : l’habit ne fait pas le gentil)

Related Articles

La nausée : le mal du concert

“Je voulais rĂ©agir Ă  votre article sur les concerts qui ne font plus recette (TĂ©lĂ©rama n° 3140) […] Et quand on voit que les organisateurs distribuent des boules de protection auditive Ă  l’entrĂ©e de leurs concerts, oĂą on a la nausĂ©e Ă  cause du volume et des basses… Non, vraiment, la crise ne doit pas tout expliquer.”

RĂ©ponses

  1. J’ai eu le meme genre d’attitude et j’en paie le prix aujourd’hui moins que d’autres mais quand meme.
    Sinon,je ne peux que dĂ©plorer ce genre d’attitude:ces petits rebelles ne comprendront vraiment que lorsqu’ils auront eu un trauma auditif.LĂ ,ils comprendront vraiment mais il sera trop tard.
    Et la rebellion cĂ©dera la place Ă  la rĂ©signation,Ă  l’amertume voire la dĂ©pression.