Surrender or die

Il fit tout pour éviter la crise d’angoisse ou, du moins, la retarder, la remettre à plus tard, lorsqu’il aurait mieux compris ou accepté ce qui lui arrivait, mais elle fut plus forte que lui, le surprenant en traître, au milieu de la nuit, alors que sa combativité était à son plus bas et son émotivité exacerbée par le manque de sommeil. C’était la première fois qu’il se laissait aller à la panique avant d’avoir fait le tour d’un problème : il s’en voulut, s’en trouva humilié et mortifié.

Il passa par la rage blanche qui fait presque éclater la cage thoracique tant elle donne envie de hurler, la colère devant son évidente impuissance, puis l’abdication, la reddition totale alors qu’au bout de ses forces il se disait qu’il faudrait bien se résigner, que tout cela était plus puissant que sa petite volonté et qu’il devrait plutôt suivre les conseils d’un spécialiste qui connaissait son affaire et se rendre en résonnance magnétique le mardi suivant, pour se révolter aussitôt et replonger dans le désarroi, la révolte, la fureur. Il pleura pendant des heures, dormit peu et mal, essaya d’écouter de la musique pour constater, autre chose qu’il s’était en partie cachée, que c’était devenu franchement laid.
A lire aussi :  Wilco – « Heavy metal drummer »

Articles liés

Réponses

  1. Bof… Au début je mettais des trucs comme ça, mais mes oreilles étant complètement bouchées + le fait de souffrir d’hyperacousie + celui que les sifflements étaient très forts faisaient que c’était une souffrance de plus, je crois…

    Disons que je suppose que ça peut aider quand les acouphènes sont faibles… Un peu comme un truc léger pour lutter contre un rhume, mais qui servira à rien si tu traines une sale grippe 🙂

  2. Qu’est-ce qu’un “bruit rose “. Etant atteinte aussi d’hyperacousie depuis plusieurs mois et d’acouphènes, je suis suivie par une sophrologue/psychothérapeute et j’arrive à sortir de mon hyperacousie , même si elle est toujours présente, j’arrive à la gérer, ainsi que les acouphènes que j’arrive à éloigner, à diminuer en volume (à vivre avec). Par contre, j’ai des “coups” au moment de m’endormir qui sont tjrs là

  3. C’est quoi cette histoire de bruit rose ? Une blague ? En ce qui concerne le bruit blanc, j’ai fait une simulation, c’est nul : c’est un psshhhh en plus, il faut le mettre super fort pour que ça couvre les autres… débile. Celui qui a inventé ça ne devait pas avoir d’acouphènes…

  4. Merci Elvis pour l’adresse URL, mais je n’arrive pas à télécharger. En tous cas, je vais essayer de me documenter là-dessus, bien que personne d’entre vous n’ait l’air très convaincu par l’efficacité de la chose ! Bonne fin d’année à tous !