Surrender or die

Il fit tout pour Ă©viter la crise d’angoisse ou, du moins, la retarder, la remettre Ă  plus tard, lorsqu’il aurait mieux compris ou acceptĂ© ce qui lui arrivait, mais elle fut plus forte que lui, le surprenant en traĂ®tre, au milieu de la nuit, alors que sa combativitĂ© Ă©tait Ă  son plus bas et son Ă©motivitĂ© exacerbĂ©e par le manque de sommeil. C’Ă©tait la première fois qu’il se laissait aller Ă  la panique avant d’avoir fait le tour d’un problème : il s’en voulut, s’en trouva humiliĂ© et mortifiĂ©.

Il passa par la rage blanche qui fait presque Ă©clater la cage thoracique tant elle donne envie de hurler, la colère devant son Ă©vidente impuissance, puis l’abdication, la reddition totale alors qu’au bout de ses forces il se disait qu’il faudrait bien se rĂ©signer, que tout cela Ă©tait plus puissant que sa petite volontĂ© et qu’il devrait plutĂ´t suivre les conseils d’un spĂ©cialiste qui connaissait son affaire et se rendre en rĂ©sonnance magnĂ©tique le mardi suivant, pour se rĂ©volter aussitĂ´t et replonger dans le dĂ©sarroi, la rĂ©volte, la fureur. Il pleura pendant des heures, dormit peu et mal, essaya d’Ă©couter de la musique pour constater, autre chose qu’il s’Ă©tait en partie cachĂ©e, que c’Ă©tait devenu franchement laid.
A lire aussi :  Pas le temps de sourire

Related Articles

RĂ©ponses

  1. Bof… Au dĂ©but je mettais des trucs comme ça, mais mes oreilles Ă©tant complètement bouchĂ©es + le fait de souffrir d’hyperacousie + celui que les sifflements Ă©taient très forts faisaient que c’Ă©tait une souffrance de plus, je crois…

    Disons que je suppose que ça peut aider quand les acouphènes sont faibles… Un peu comme un truc lĂ©ger pour lutter contre un rhume, mais qui servira Ă  rien si tu traines une sale grippe 🙂

  2. Qu’est-ce qu’un “bruit rose “. Etant atteinte aussi d’hyperacousie depuis plusieurs mois et d’acouphènes, je suis suivie par une sophrologue/psychothĂ©rapeute et j’arrive Ă  sortir de mon hyperacousie , mĂŞme si elle est toujours prĂ©sente, j’arrive Ă  la gĂ©rer, ainsi que les acouphènes que j’arrive Ă  Ă©loigner, Ă  diminuer en volume (Ă  vivre avec). Par contre, j’ai des “coups” au moment de m’endormir qui sont tjrs lĂ 

  3. C’est quoi cette histoire de bruit rose ? Une blague ? En ce qui concerne le bruit blanc, j’ai fait une simulation, c’est nul : c’est un psshhhh en plus, il faut le mettre super fort pour que ça couvre les autres… dĂ©bile. Celui qui a inventĂ© ça ne devait pas avoir d’acouphènes…

  4. Merci Elvis pour l’adresse URL, mais je n’arrive pas Ă  tĂ©lĂ©charger. En tous cas, je vais essayer de me documenter lĂ -dessus, bien que personne d’entre vous n’ait l’air très convaincu par l’efficacitĂ© de la chose ! Bonne fin d’annĂ©e Ă  tous !