Des Transilien plus silencieux

Cinq ans de politique antibruit : bilan

Face aux nuisances sonores Ă©mises par les trains en Ile-de-France, Transilien SNCF faisait ce week-end le bilan de cinq ans de politique antibruit. Ce programme, qui s’achĂšvera en juin prochain, a Ă©tĂ© lancĂ© en 2003. Aujourd’hui, Transilien Ă©value Ă  environ 500 000 le nombre de personnes bĂ©nĂ©ficiant directement d’une diminution des nuisances ferroviaire. Dans le cadre de ce programme, deux campagnes de mesures sonores, menĂ©es par le bureau d’Ă©tudes AVLS (Acoustique Vibration Logiciel Scientifique) et l’observatoire Bruitparif, ont mis en Ă©vidence “une diminution par deux de la sensation auditive de bruit”. Des trains Ă©quipĂ©s de semelles composites ont Ă©tĂ© comparĂ©s Ă  d’autres munis de semelles en fonte. RĂ©sultat, une diffĂ©rence de 9 Ă  10 dĂ©cibels (dB) enregistrĂ©e Ă  l’extĂ©rieur des trains. A l’intĂ©rieur, une baisse sonore allant jusqu’Ă  9 dB pour un train filant Ă  140 km/h Ă©tait dĂ©montrĂ©e pour les passagers. Quelque 320 trains, soit 1380 voitures passagers, ont ainsi bĂ©nĂ©ficiĂ© de ces nouvelles semelles.

(lu dans le Matin Plus du 18 février dernier)

De bonnes nouvelles qui montrant qu’avec un peu de bonne volontĂ© on arrive rapidement Ă  du concret.

Maintenant, si c’est possible, j’aimerais bien une chose toute simple Ă  rĂ©aliser : diminuer un peu le volume des annonces sonores dans le mĂ©tro. Par exemple, sur la ligne 14, est-il vraiment nĂ©cessaire de HURLER le nom de chaque station ? Notamment le terrible DING DING DING DONG !! GARE DE LYON !! qui me frappe encore matin et soir ?

Je ne suis pas le seul Ă  le dire… MĂȘme des personnes non-hyperacousiques s’en plaignent.

A lire aussi :  La fille aux oreilles bouchĂ©es

Articles liés

Plan National Antibruit

Les transports vont ĂȘtre mis en sourdine. « Deux Français sur trois se disent gĂȘnĂ©s par le bruit Ă  leur domicile, selon un sondage TNS-Sofres prĂ©sentĂ© hier par Chantal Jouanno, secrĂ©taire d’Etat Ă  l’Ecologie. La pollution sonore des transports terrestres ou aĂ©riens est considĂ©rĂ©e comme la principale cause de ces nuisances.

“Les bruits peuvent devenir une agression intolĂ©rable”

Les oreilles des Franciliens sont soumises Ă  rude Ă©preuve. Chef de service ORL Ă  l’hĂŽpital LariboisiĂšre de Paris et responsable des urgences ORL pour l’Île-de-France, le professeur Patrice Tran Ba Huy s’intĂ©resse plus particuliĂšrement aux lĂ©sion provoquĂ©es par une exposition aux nuisances sonores. Mais l’impact du bruit sur la santĂ© peut prendre d’autres aspects.

Enfant = nuisance sonore

Allemagne : au revoir les enfants ! ExcĂ©dĂ©s par les jeux trop bruyants des enfants, des riverains font fermer des crĂšches. Les Allemands tolĂšrent de moins en moins les nuisances sonores accompagnant les jeux d’enfants dans une sociĂ©tĂ© vieillissante au taux de natalitĂ© en berne.

RĂ©ponses

  1. Il est vrai que les annonces de chaque station sont pĂ©nibles quand elles sont trop fortes. Il faudrait tout de mĂȘme quelque rĂ©pĂšre pour les non voyants, mais je pense que ça pourrait se solutionner autrement que de faire du bruit Ă  rĂ©veiller un mort 🙁