Des Transilien plus silencieux

Cinq ans de politique antibruit : bilan

Face aux nuisances sonores émises par les trains en Ile-de-France, Transilien SNCF faisait ce week-end le bilan de cinq ans de politique antibruit. Ce programme, qui s’achèvera en juin prochain, a été lancé en 2003. Aujourd’hui, Transilien évalue à environ 500 000 le nombre de personnes bénéficiant directement d’une diminution des nuisances ferroviaire. Dans le cadre de ce programme, deux campagnes de mesures sonores, menées par le bureau d’études AVLS (Acoustique Vibration Logiciel Scientifique) et l’observatoire Bruitparif, ont mis en évidence “une diminution par deux de la sensation auditive de bruit”. Des trains équipés de semelles composites ont été comparés à d’autres munis de semelles en fonte. Résultat, une différence de 9 à 10 décibels (dB) enregistrée à l’extérieur des trains. A l’intérieur, une baisse sonore allant jusqu’à 9 dB pour un train filant à 140 km/h était démontrée pour les passagers. Quelque 320 trains, soit 1380 voitures passagers, ont ainsi bénéficié de ces nouvelles semelles.

(lu dans le Matin Plus du 18 février dernier)

De bonnes nouvelles qui montrant qu’avec un peu de bonne volonté on arrive rapidement à du concret.

Maintenant, si c’est possible, j’aimerais bien une chose toute simple à réaliser : diminuer un peu le volume des annonces sonores dans le métro. Par exemple, sur la ligne 14, est-il vraiment nécessaire de HURLER le nom de chaque station ? Notamment le terrible DING DING DING DONG !! GARE DE LYON !! qui me frappe encore matin et soir ?

Je ne suis pas le seul à le dire… Même des personnes non-hyperacousiques s’en plaignent.

A lire aussi :  Hypersensibilité auditive (hyperacousie)

Articles liés

Plan National Antibruit

Les transports vont être mis en sourdine. « Deux Français sur trois se disent gênés par le bruit à leur domicile, selon un sondage TNS-Sofres présenté hier par Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecologie. La pollution sonore des transports terrestres ou aériens est considérée comme la principale cause de ces nuisances.

Enfant = nuisance sonore

Allemagne : au revoir les enfants ! Excédés par les jeux trop bruyants des enfants, des riverains font fermer des crèches. Les Allemands tolèrent de moins en moins les nuisances sonores accompagnant les jeux d’enfants dans une société vieillissante au taux de natalité en berne.

Réponses

  1. Il est vrai que les annonces de chaque station sont pénibles quand elles sont trop fortes. Il faudrait tout de même quelque répère pour les non voyants, mais je pense que ça pourrait se solutionner autrement que de faire du bruit à réveiller un mort 🙁