Un traumatisme auditif est une urgence

urgence traumatisme sonore
 

Depuis ce mardi, vous pouvez voir sur le blog de Madame Christiane Vienne [le blog n’existe plus], ministre de la santĂ©, de l’action sociale et de l’Ă©galitĂ© des chances de la rĂ©gion wallonne (Belgique), ce clip de l’APTA (Association de PrĂ©vention des Traumatismes Auditifs), intitulĂ© « un traumatisme auditif est une urgence ».

C’est en tout cas vrai si vous ne voulez pas hĂ©riter d’un acouphène

Lu sur le forum SOS-Audition, qui a disparu malheureusement.

Merci à frud pour la création de ce spot !

Retrouvez le ainsi que d’autres matĂ©riels de prĂ©vention sur le site de l’APTA, Ă  cet endroit [ce site n’est lui non plus plus disponible].

A lire aussi :  Soldes tee shirt… et t-shirt lumineux qui rĂ©agit au son ambiant

Contenus connexes

Déjà près de 3000 membres ! ➡ Je m'inscris sur Oreille malade ⬅

Articles liés

Cinema : traumatisme sonore

Traumatisme auditif au cinéma. Témoignage de Julie (mars 2010) : Mon histoire a commencé le mardi 19 janvier 2010 à 16h30 au cinéma Gaumont Opéra à Paris. Je vais voir le film Avatar. Pendant la séance, des cris sridents me font très mal à l’oeille. Le son en général était très fort.

Protéger ses oreilles

« La pollution sonore, un danger négligé » Premiers mots d’un article sur le site Suite 101 consacré à la prévention des traumatismes auditifs (ou traumatisme sonore, ou traumatisme acoustique…), écrit, très bien écrit même, par une jeune musicienne, Lise Pathé.

RĂ©ponses

  1. Certainement mieux que rien, comme tout… mais c’est une urgence de prĂ©vention avant traumatisme qui fait le plus dĂ©faut, je pense. Le slogan “ArrĂŞtons le massacre aux dĂ©cibels” devrait ĂŞtre aussi diffusĂ© en Chine, je ne doute pas que tu nous feras un sujet Ă  ce propos suite Ă  la lecture de ton tĂ©lĂ©rama de cette semaine -;)

  2. Mon frère et ma belle-soeur sont allĂ©s en concert le week-end dernier ; alertĂ©s par mon cas, ils avaient achetĂ© des bouchons Ă  titre prĂ©ventif… et s’en sont fĂ©licitĂ© : aucune distribution n’Ă©tait prĂ©vue dans la salle. Y a encore du boulot !