Les forums, alaise ou malaise ?

Je me permets de reprendre ici un mail très intéressant que j’ai reçu d’un des lecteurs de ce blog.
Puisse-t-il être source d’espoir pour de nombreuses personnes !

Bonjour, j’ai 30 ans et je suis acouphénique suite à une soirée de trop en club. Le trauma a eu lieu en juillet 2007. Au début je souffrais terriblement. Impossible de dormir, douleur sur les sons aigus, obsession, sentiment de culpabilité, d’injustice, d’être incompris de tous…. j’ai fait une dépression très sévère. Maladies qui m’ont poussé à la tentative de suicide. Deux mois d’HP, huit mois de traitement, maintenant ça va mieux, mais je ne comprends pas dans quel état tu te trouves toi même.

Tu parles de ton trauma de 2003 comme élément déclencheur, mais dans un premier temps avec peu de conséquences (acouphènes légers et pas d’hyper), mais ton blog fait penser que tu es aujourd’hui sévèrement atteint.
Est-ce que ton audition s’est dégradée spontanement avec le temps ou est ce que tu a eu de nouveaux trauma, ou alors es-tu pris au piège de la dépression depuis ce moment là ?

Perso je me considère sorti d’affaire, j’ai retrouvé une vie normale. Mes acs ont diminué à un niveau très acceptable et mon hyper a régressé. Mon etat mental est tout a fait ok.

Maintenant je connais la definition du mot “enfer”, j’en resterai marqué à vie. Depuis que je suis guéri de la dépression, tout s’améliore. Encore faut il trouver le bon traitement, le bon psychiatre, la bonne hygiène de vie, etc.

Au tout début mon oreille gauche était touchée par l’hyperacousie, j’entendais absolument tout très amplifié, comme le souffle d’une baffle de salon juste allumée, les ventilos de mon ordis comme des turbines et je ne parle pas des couverts ou des scooters. J’ai pris pour résolution de ne plus jamais m’exposer à un son potentiellement lésionnel (finis bar ciné soirées usines), et par contre de ne pas me protéger des sons non lésionnels de la vie courante pour rééduquer mes oreilles. N’ayant pas subi un trauma aigu à la base, j’ai pu récupérer de ce côté là. Exit aussi les lectures de récits alarmants. A chaque fois que je surfe sur le forum (pourri) de France-Acouphènes, mes sifflements s’amplifient… strange non? Liens psychosomatiques, émotionnels, les mystères du cerveau. Perso je te conseille aussi de lâcher les forums un moment si toutefois tu les fréquentes. Ca entretient le malaise.

Je laisse à son auteur les responsabilités de ses propos sur le forum de France-Acouphènes 🙂 Pour ma part, c’est la lecture des témoignages du site de l’APTA qui m’a fait paniquer en 2003. L’avantage d’un forum est justement de pouvoir engager la discussion… et de réaliser ainsi, pour reprendre un lieu commun, que “le pire n’est jamais certain”.

A lire aussi :  Roaccutane cause de suicides ?

Pour comprendre comment ma situation a évolué à l’origine, il faut cliquer dans le nuage de tags à droite du blog sur “2003 et des poussières”, ou directement (cela revient au même) sur ce lien.
J’y raconte la genèse de mon enfer : la suite est en cours de rédaction, basée sur des notes que j’ai prises de manière plus ou moins ordonnée à l’époque.

*** Instant culture ! ***
Pour ceux qui l’ignorent – vous êtes nombreux et il n’y a pas de honte ! 😉 – le nuage de tags permet d’afficher tous les messages de ce blog liés à une thématique donnée. Par exemple, en cliquant sur “traumatisme auditif”, vous afficherez tous les messages qui parlent de… traumatisme auditif. Plus le nombre de messages liés à un thème est important, plus ce thème apparaîtra en grand : on voit aussi au premier coup d’oeil que le thème le plus présent sur ce blog est, sans surprise, “acouphenes” (avec 214 messages).

(Alèse, ou alaise : protection que l’on place entre le matelas et les draps, servant parfois à soulever une personne alitée. Ex : Un drap plié servait d’alaise sous le malade.)

Related Articles

Acouphènes : guérir !

Guéri des acouphènes : témoignage. Mes antécédents avec les acouphènes. Avant de vous raconter mes traumatismes sonores d’il y a un an, je tenais à préciser que par le passé j’avais déjà été confronté aux acouphènes, il y a 6 ans. A l’époque j’écoutais toujours la musique très forte.

Réponses

  1. Je suis heureux quand je lis un message de réussite.

    La lecture d’un forum et l’amplification d’acouphène est une perception complètement irrationnelle de la réalité.

    “A chaque fois” signifie encore que que cette personne continue d’aller sur le forum. Sa position sur le forum n’est pas claire. L’adjectif utilisé est injurieux vis à vis des personnes de l’association, même si le forum n’est pas l’association. C’est à désespérer de venir en aide aux autres, et je suis sur que cette personne n’aurait jamais dit cela au début de ses symptômes.

    Il aurait été beaucoup moins dysfonctionnel de dire que de s’éloigner d’un problème, peut mofifier la perception que l’on s’en fait.
    Et dans ce cas, inutile de bourrer le mou avec des mystères.
    Je pense qu’un travail psychologique peut aider pour vivre mieux ses acouphènes, mais je sais aussi que cela ne peut s’appliquer à tout le monde.
    Moi aussi je vais mieux, mais dans le respect de ma propre écologie et de celle des autres.

  2. je suis d’accord avec “Intrus” mais pas pour les mêmes raisons. Ce genre d’imbécile est téléguidé par une pensée au contraire rationnel qui émane des ORL (n’allez pas sur les forums ça va aggraver votre cas etc..). Ils se persuadent que tout ceci est contagieux, comme la lèpre. Les forums m’ont parfois aidé, m’ont souvent mis en colère, mais jamais je n’ai considéré que j’allais plus mal en les fréquentant ou même en fréquentant les gens souffrant des mêmes maux… Cela relèverait plutôt d’un banal trouble paranoïaque.

  3. j’encourage à aller sur les forums de santé:ils sont une aide indéniable,un soutien psychologique fort pour le patient livré à lui meme face au manque de compétences du monde médical quand on est handicapé auditif.